Back to Navigation

Racialisation et sexe des avocats en Ontario

  

  • Les femmes racialisées font augmenter le nombre d'avocates

    Près de 60 pour cent des plus jeunes avocats de l'Ontario sont des femmes, un changement démographique important largement attribuable au nombre croissant des femmes racialisées qui entrent dans la profession, conclut un rapport publié par le Barreau du Haut-Canada.

    Selon le rapport, les femmes racialisées représentent 16 pour cent de tous les avocats de moins de 30 ans, comparé à seulement 5 pour cent d'avocats de 30 ans et plus. « La racialisation et le sexe des avocats en Ontario », écrit par Michael Ornstein de l'Université York, est une analyse exhaustive des données du recensement de 2006 et d'avant commandée par le Barreau .

    « Bien que nous soyons heureux de voir une augmentation continue du nombre de femmes avocates, nous sommes particulièrement ravis de constater la diversité croissante des personnes qui entrent dans la profession, déclare Josée Bouchard, conseillère principale en équité au Barreau. Nous assistons à une augmentation du nombre d'avocats racialisés similaire à l'augmentation du nombre d'avocates qui a eu lieu il y a 20 ans. »

    Le nombre des avocats de minorité visible âgés de 25 à 34 ans est passé de 6 pour cent en 1991 à 20 pour cent en 2006. Le nombre d'avocats autochtones dans cette tranche d'âge est passé de 0,9 pour cent en 1991 à 1,9 pour cent en 2006.