Back to Navigation

Études de cas axés sur le professionnalisme

La participation à des groupes d’étude (ou tables rondes) composés d’au moins deux titulaires de permis constitue une activité éducative admissible qui répond à l’exigence de formation professionnelle continue. Les études de cas du Barreau axées sur le professionnalisme servent d’assises aux discussions de groupes sur la responsabilité professionnelle, la déontologie, la gestion des activités professionnelles ou l’égalité, la diversité et l’inclusion (EDetI). Ces études de cas sont offertes aux titulaires de permis sans frais.

Décrivant une affaire réelle, chaque étude de cas (noms et détails modifiés aux fins de confidentialité) met en jeu une décision, un défi ou en enjeu relatif à la responsabilité professionnelle, à la déontologie, à la gestion des activités professionnelles ou l’EDetI (le « professionnalisme ») qu’une avocate, un avocat, une parajuriste ou un parajuriste a vraiment dû résoudre. On s’attend des participantes et des participants aux groupes d’étude à ce qu’elles et ils assument la position de décideur dans le dossier pour cibler et analyser les enjeux juridiques, professionnels et personnels qu’ils doivent régler. Elles ou ils devront par la suite proposer des solutions de rechange et un plan d’action en vue de régler le dossier à la lumière de leurs obligations professionnelles précisées dans le Code de déontologie ou dans le Code de déontologie des parajuristes. Les débats liés aux études de cas durent de 30 minutes à trois heures, selon la complexité du dossier et l’engagement des participant(e)s.

Dans le cadre des discussions, le Barreau suggère aux titulaires de permis qui désirent participer aux groupes d’étude de nommer un membre à titre de facilitateur. Les cas et les manuels des participants et des facilitateurs se trouvent en ligne sur le site Web du Barreau. Les guides du facilitateur précisent les objectifs d’apprentissage et offrent des suggestions quant aux sujets et aux questions à débattre. Ils ne donnent pas de réponses aux questions. Il incombe à chacun des membres des groupes d’étude d’analyser les enjeux, de proposer des solutions et d’élaborer un plan d’action en vue de régler les problèmes ciblés en conformité aux règles pertinentes des codes de déontologie.

Vos commentaires sur les études de cas axées sur le professionnalisme sont les bienvenus. Nous vous invitons à transmettre des conseils sur la pratique qui se sont dégagés à l’issue des discussions, au Barreau de l’Ontario, Service du perfectionnement professionnel, par courriel à rc@lso.ca ou par télécopieur au 416 947-3370.
Explication des termes et concepts