Back to Navigation

Guide par étape des groupes d’étude

Qu’est-ce qu’un groupe d’étude ? 

Les groupes d’étude sont organisés dans le but de discuter de renseignements et de concepts relatifs à votre domaine de pratique avec un petit groupe de collègues. Les participants aux groupes d’étude peuvent être des avocats ou des parajuristes provenant de divers milieux — pratique autonome ou en petits cabinets dans la même communauté ou avocats et parajuristes dans le même cabinet, contentieux, agence gouvernementale ou clinique. Il est recommandé qu’un facilitateur, interne ou externe au groupe, dirige la discussion.

Participer à des groupes d’étude vous donne l’occasion d’avoir des discussions interactives entre pairs, de partager votre expérience et d’apprendre des autres. Il peut être difficile de suivre l’évolution de la loi ainsi que la diversité et les besoins changeants des clients. Les groupes d’étude peuvent aussi vous permettre de faire du réseautage et de rencontrer d’autres titulaires de permis dans votre domaine de pratique.

Pourquoi organiser un groupe d’étude ? 

On considère généralement que les gens peuvent accomplir et apprendre davantage en partageant leurs compétences et leurs ressources qu’en travaillant seuls. L’interaction et l’échange d’idées avec d’autres personnes peuvent améliorer vos connaissances des questions juridiques. L’organisation d’un groupe d’étude peut vous aider, vous et vos collègues
  • À aiguiser vos compétences en communication
  • À profiter d’une vaste gamme d’expériences et de connaissances
  • À analyser des problèmes sous divers angles
  • À obtenir de la rétroaction sur vos idées et vos pensées
  • À mieux comprendre les façons dont les autres travaillent et pensent

La participation à un groupe d’étude compte-t-elle comme activité éducative aux fins des heures obligatoires de FPC en droit de fond ? 

Un groupe d’étude composé d’au moins deux avocats ou parajuristes, organisé dans le but de discuter d’un contenu qui correspond à la définition de FPC est admissible à l’exigence des heures en droit de fond. Les facilitateurs des groupes d’étude peuvent demander jusqu’à trois heures pour chaque séance d’une heure afin de tenir compte du temps de préparation.

La participation à un groupe d’étude est-elle considérée comme une activité éducative admissible pour l’exigence de FPC en professionnalisme ?

Les groupes d’étude voudront peut-être inclure du contenu sur la responsabilité professionnelle, la déontologie, la gestion de la pratique ou l’égalité, la diversité et l’inclusion pour aider les participants à satisfaire à l’exigence de professionnalisme en matière de FPC. Pour que les participants au groupe d’étude puissent se prévaloir du crédit de professionnalisme, le contenu discuté doit être agréé à l’avance par le Barreau de l’Ontario. Pour obtenir l’agrément, vous devrez remplir une Demande d’agrément de formation professionnelle continue — autres activités éducatives admissibles. Consultez la page sur l’agrément de FPC pour les titulaires de permis pour de plus amples renseignements.
 
Vous pouvez aussi envisager d’utiliser une ou plusieurs études de cas du Barreau axées sur le professionnalisme au cours de votre séance pour obtenir le crédit de professionnalisme. Les études de cas sur le professionnalisme sont fondées sur des situations réelles dans lesquelles un avocat ou un parajuriste a été confronté à une décision impliquant une ou plusieurs questions de déontologie ou de responsabilité professionnelle. Les études de cas sur le professionnalisme du Barreau ont été agréées pour les heures de professionnalisme. Aucune demande d’agrément n’est requise. Chaque étude de cas sur le professionnalisme dont il est question dans un groupe d’étude est admissible à un crédit d’au plus une heure sur le professionnalisme. Le montant total des heures de professionnalisme réclamées dépendra de la durée réelle de la séance de groupe et du nombre d’études de cas discutées. Consultez la page du Barreau sur les Groupes d’études de cas axés sur le professionnalisme pour de plus amples renseignements.

Qui devrait participer au groupe d’étude ?

Les groupes d’étude fonctionnent mieux lorsqu’il y a quatre ou cinq membres par facilitateur. La coopération entre les membres du groupe et la volonté d’être un participant actif du groupe sont nécessaires pour que le groupe d’étude soit fructueux.

Votre association juridique locale peut vous aider à communiquer avec des collègues dans votre domaine de pratique. Les annonces pour votre groupe d’étude peuvent être affichées électroniquement ou à votre bibliothèque juridique locale.

Qui devrait faciliter le groupe d’étude ?

Vous devrez choisir un facilitateur pour chacun de vos sujets. Le facilitateur, interne ou externe à votre groupe, mène la séance pour garder la discussion focalisée et productive. Les facilitateurs sont responsables de ce qui suit :
  • Présenter le sujet
  • Créer un forum de discussion ouvert
  • Diriger et encourager la discussion
  • Poser des questions ouvertes pour stimuler la réflexion
  • S’assurer que tout le monde a l’occasion de participer
  • Renforcer et clarifier le contenu

De quoi devrait-on discuter dans le groupe d’étude ?

Vous pouvez trouver des points de discussion pour votre groupe d’étude en faisant ce qui suit :
  • Consulter d’autres titulaires de permis dans votre domaine de pratique 
  • Passer en revue les études de cas sur le professionnalisme du Barreau  
  • Surveiller les blogues en ligne dédiés à votre domaine de pratique
  • Lire les journaux, les magazines et les revues juridiques
  • Consulter les calendriers de FPC pour connaitre les programmes à venir dans votre domaine de pratique et passer en revue les sujets énumérés dans l’ordre du jour des programmes.
  • Consulter les sites Web d’associations juridiques ou parajuridiques 
Prévoyez du temps pour l’introduction du sujet, une discussion et une récapitulation de chaque question.

Qu’est-ce qui fait le succès d’un groupe d’étude ?

  • Chaque membre du groupe d’étude contribue à la discussion
  • Un seul membre du groupe d’étude parle à la fois et les autres écoutent activement.
  • Les membres sont ponctuels et préparés.
  • Le groupe d’étude se concentre sur le sujet
  • Les membres sont libres de poser des questions et de fournir des commentaires constructifs

Où et quand le groupe d’étude devrait-il se réunir ?

Vous devriez choisir un lieu de rencontre libre de toute distraction. Le groupe d’étude pourrait se réunir dans une salle de conférence, un restaurant, un palais de justice ou une bibliothèque de droit. Les groupes d’étude fonctionnent mieux dans un environnement détendu où les participants se rencontrent en personne pour discuter des enjeux. Envisagez d’organiser votre groupe d’étude autour du diner, après le travail ou lors d’un souper-réunion.

Combien de temps devrait durer la séance du groupe d’étude ?

Il est recommandé que votre groupe d’étude dure une ou deux heures, selon le nombre de sujets à discuter. Il est important de ne pas dépasser le temps alloué.

Suivi ?

Prenez quelques minutes à la fin du groupe d’étude pour passer en revue ce qui a été discuté. Échangez vos coordonnées et songez à rester en contact avec d’autres participants. Les participants aux groupes d’étude peuvent être une source de soutien et d’encouragement. Certains participants souhaiteront peut-être organiser la prochaine réunion du groupe d’étude à ce moment-là.

D’autres ressources sont disponibles sur le site Web du Barreau pour ceux qui souhaitent animer un groupe d’étude.
Explication des termes et concepts