Back to Navigation

Les clés USB

Le présent document est une transcription d'un balado sur les clés USB et sur les avantages et désavantages associés à l'utilisation d’appareils portatifs pour sauvegarder les copies de secours.

Les animateurs :   PB Phil Brown, DW David Whelan

PB : Bonjour, ici Phil Brown. Je suis en compagnie de David Whelan et aujourd'hui nous allons parler de clés USB et de copies de secours. 

DW : Les clés USB sont offertes dans diverses tailles et formes. Vous en avez peut être reçu lors de congrès ou de conférences et vous avez peut-être même une clé USB Darth Vader dans votre collection. Vous possédez peut-être également un gros disque à mémoire flash. Chose intéressante au sujet de ces disques : ils utilisent le même genre de mémoire. C'est ce qu'on appelle une mémoire flash. Vous avez donc peut-être entendu les termes disques à mémoire flash ou Thumb Drive (clé USB), mais il existe également de gros disques amovibles qui ont des mémoires flash. 

PB : Essentiellement, il s'agit d'un disque qui ne contient aucune partie mobile. 

DW : C'est ça. Vous avez donc peut-être pensé aux clés USB, mais ce type de mémoire est offert en différentes grosseurs. Nous parlerons aujourd'hui des disques plus petits, ceux que l'on obtient souvent gratuitement ou à peu de frais et que vous utilisez peut-être pour faire des copies de secours.  

PB :  C'est ça. L'une des raisons pour lesquelles nous abordons ce sujet aujourd'hui est que nous avons entendu que plusieurs avocats utilisent des clés USB pour faire des copies de secours de l’ensemble des documents qu’ils utilisent dans leur pratique. 

DW : Ce qui est incroyable, c’est que cela est réellement possible puisque la mémoire flash sur ces petites clés USB est de plus en plus grosse. De nos jours, vous pouvez vous procurer une clé USB qui peut stocker des dizaines de giga-octets et, bientôt, des centaines de giga-octets, sur un très petit disque. Il est intéressant de penser que l’on peut stocker tous les documents utilisés dans une pratique sur ce petit dispositif que l’on peut ensuite mettre dans sa poche. 

PB :  Il existe différents types de copies de secours dont nous devrions parler, qu'il s'agisse de copier de nouveaux fichiers ou de faire une nouvelle copie de tous les documents sur la clé. Puis, il y a également ce qu'on appelle une image. 

DW : L'option la plus fondamentale est la copie de secours où vous ne faites que copier les fichiers de votre ordinateur principal sur un dispositif de stockage, peu importe lequel, mais concentrons-nous sur les disques à mémoire flash. En faisant dans copies de secours de cette façon, si vous regardez sur le disque à mémoire flash, vous pourrez voir chacun des fichiers individuels. L’autre option est une copie de secours où un logiciel examine tous vos fichiers et détecte quels fichiers ont été modifiés et fait une copie de secours que vous ne pouvez ouvrir. Vous devrez utiliser le logiciel de copie de secours pour restaurer la copie de secours et accéder aux fichiers. L’image, quant à elle, est en fait un instantané de l'endroit exact où sont stockés tous les fichiers sur votre ordinateur à un certain moment. Il s'agit d'un seul fichier. Si vous avez des problèmes avec votre ordinateur ou s'il arrive quelque chose à votre information, vous pouvez utiliser le logiciel qui a créé l'image pour remettre votre ordinateur à l’état où il était lorsque l’image a été prise. Votre ordinateur contiendra donc exactement les fichiers qu'il contenait et sera configuré comme il l'était lorsque vous avez fait cette image. 

PB :  Il existe un certain nombre de programmes (certains sont gratuits et d’autres non) qui pourront faire une image de tous les documents d'un petit cabinet sur une clé USB. 

DW : Fait intéressant : nous n'avons pas réussi à trouver de bonnes raisons de ne pas utiliser la mémoire flash pour les copies de secours. Ce type de mémoire semble plus utile et capable de tolérer davantage d'écritures. Chaque fois que vous sauvegardez quelque chose sur la clé USB, c'est une écriture sur la clé. Cependant, il peut quand même sembler quelque peu bizarre de pouvoir sauvegarder tous les documents de votre cabinet sur un dispositif si petit que vous pourriez le perdre entre les coussins du canapé. 

PB :  Le fait qu’il est possible de perdre une clé USB serait certainement une bonne raison. Une autre raison pourrait être la qualité des clés. Il y en a tellement sur le marché que la qualité varie. 

DW : Dans le cas d’un ordinateur, la plupart du temps, vous ne pouvez pas voir ce qu’il y a à l'intérieur, mais il semble définitivement que les prix et la qualité de ces clés USB varient davantage. Si vous achetez une clé fabriquée avec des composantes bas de gamme – même si vous achetez une clé d'un fabricant reconnu – votre clé pourrait ne pas durer aussi longtemps ou comporter plus de défauts physiques que si vous utilisiez un disque mécanique ou un dispositif plus technologiquement robuste. 

PB :  Au fond, vous confiez votre pratique à l’un de ces petits bidules qui coûte peut être 1 $ ou 10 $ ou 15 $, que vous pourriez facilement échapper et marcher dessus, et ainsi perdre tous les documents de votre pratique. 

DW : C'est là que réside le défi. Si vous perdez l'un de ces dispositifs, il est impossible de savoir ce qui va lui arriver. Des chercheurs ont réussi à récupérer des quantités importantes de données sur des clés USB que les gens croyaient avoir effacées complètement. C'est un autre problème possible. Même si vous gérez l'emplacement de votre clé USB de façon méticuleuse et que vous y effacez les données sur une base régulière, des renseignements confidentiels pourraient tout de même s'y trouver. Si vous les perdez, lorsque vous ne les utilisez plus pour des copies de secours, elles pourraient tout de même contenir des fichiers. L'autre problème possible c’est que, si vous perdez votre clé USB et que vous n'avez pas chiffré les données et qu'elle contient des données relatives à vos clients, vous pourriez avoir de sérieux problèmes, car vous aurez de la difficulté à déterminer ce qui est arrivé à cette clé. 

PB :  Effectivement. Il n'y a pas de logiciel intégré à ces clés qui permet de détecter où elles se trouvent. Il n'y a aucune façon de déterminer où elles sont allées si vous les perdez. C'est un peu différent des téléphones cellulaires, car il est parfois possible de déterminer où ils sont en raison des capacités GPS dont ils sont munis. Toutefois, dans le cas des clés USB, une fois qu'elles sont perdues, on n’y peut rien. 

DW : Quelle est la place des clés USB ou des disques à mémoire flash dans les pratiques, à ton avis? 

PB :  Je crois qu'elles peuvent faire partie du plan pour les copies de secours. Le plus important dans tout plan pour les copies de secours est la redondance. Par conséquent, il peut être utile de faire des copies de secours sur le nuage ou sur un disque dur externe que vous conservez à l'extérieur du bureau et une clé USB ou un autre dispositif où vous faites une copie des documents essentiels de votre pratique sur une base régulière en cas d'urgence. L'un des points que j'aimerais soulever est que, si vous prévoyez faire ça, vous devriez chiffrer vos données. 

DW : Oui, définitivement. Si vous sauvegardez le contenu sur un dispositif portatif qui vous permet de le chiffrer, vous devriez le faire. Si vous gravez un CD sur une base régulière ou sauvegardez votre information sur un autre support, vous ne pourrez pas nécessairement chiffrer votre contenu. De toute évidence, c'est un défi. Cependant, si vous avez un disque externe, et les plus gros disques à mémoire flash externes pourraient en fait être d'excellentes options puisqu'ils sont portatifs et offrent beaucoup d'espace pour les copies de secours. Il est également peu probable que vous le perdiez puisque vous ne le mettrez pas dans votre poche. Cependant, vous devriez vraiment envisager de vous procurer un disque externe qui chiffre automatiquement les données ou de vous procurer un logiciel pour le faire. 

PB :  L'autre chose dont nous parlons tout le temps en ce qui concerne les copies de secours est, si vous faites des copies de secours, faite des restaurations d'essai. 

DW : Effectivement. Vous pourriez croire que votre processus fonctionne, mais, lorsque la catastrophe se produit, vous n'arrivez pas à récupérer l'information que vous pensiez avoir.  

PB :  Par conséquent, bien qu'il soit possible d'utiliser une clé USB pour sauvegarder des copies de secours des documents de votre pratique, il y a quelques raisons pour lesquelles vous ne devriez peut-être pas le faire. 

DW : Effectivement. Merci Phil.

PB :  Merci beaucoup.