Back to Navigation

Saisie de données sur divers appareils

Transcription d’un balado ou saisie de données sur divers appareils
Animateurs :   PB Phil Brown     DW David Whelan

Phil Brown :               Bonjour, ici Phil Brown en compagnie de David Whelan pour parler de l’entrée, ou saisie de données sur divers appareils.

David Whelan :          Tout le monde utilise un clavier, ce n’est pas nouveau, mais comme il y a de plus en plus d’appareils sur le marché, comme des téléphones et des tablettes, nous avons vraiment beaucoup plus de choix de types d’entrée. Il fut un temps où le sujet du jour, en technologie juridique, concernant l’entrée, était la reconnaissance vocale, genre Nuance et Dragon Dictate.
Il y a cependant d’autres bricoles qui existent pour changer la façon de saisir des données sur votre téléphone ou votre tablette ou même maintenant, avec les écrans tactiles, sur votre ordinateur. Cela correspond peut-être mieux à la façon dont vous préférez travailler et faire autre chose que de taper sur un clavier.

Phil Brown :               Un bon nombre de ces autres types de claviers, qu’il s’agisse de claviers virtuels ou de claviers surdimensionnés, sont des logiciels tiers complémentaires. Comme toujours, faites attention aux logiciels tiers que vous ajoutez sur votre appareil et assurez-vous de bien lire toutes les ententes à cliquer à mesure que vous les ajoutez.

David Whelan :          Oui. Un des meilleurs exemples, je crois, serait le clavier d’appli qu’on peut maintenant se procurer pour tout téléphone Android et les derniers iPhone nous ont certainement permis d’ajouter différents types de claviers. C’est difficile pour de grosses mains comme les miennes d’écrire sur des petites touches. Ces claviers ont toujours été un peu frustrants pour moi.
J’aime ceux sur lesquels les lettres s’agrandissent selon la lettre que vous tapez – genre intuitif. C’est vraiment intuitif. Maintenant je peux faire glisser mon doigt en diagonale, d’une lettre à l’autre et auparavant j’avais besoin de l’appli Swype pour faire cela. Maintenant, cette appli est sur mon clavier Samsung, ainsi que sur mon clavier Google, et je n’ai qu’à faire glisser mon doigt sur toutes les lettres et le clavier devine de son mieux quel mot je veux saisir.

Phil Brown :               J’ai justement Swype sur mon téléphone. En fait, tu ne fais pas que glisser le doigt, tu n’as jamais à lever le doigt du clavier. En plus, il y a un aspect intuitif et s’il ne trouve pas le mot exact que tu essaies d’écrire, il y a deux ou trois options parmi lesquelles tu choisis pour insérer le mot que tu veux.

David Whelan :          Ça me rappelle les premiers jours de la reconnaissance vocale parce que le nom de ma fille ne sort jamais exactement bien la première fois. Ça devine toujours quelque chose comme Chiléen, ou quelque chose de semblable. C’est comme la reconnaissance vocale. Il va te donner un mot et tu dois faire un peu attention quand tu écris des messages, surtout si c’est un courriel ou quelque chose de détaillé dans un message SMS, d’insérer le bon mot avant d’appuyer sur le bouton Envoyer ou de mettre la bonne adresse de tes contacts pour envoyer le bon message à la bonne personne.

Phil Brown :               C’est en train d’apprendre, et si tu mets le nom de ta fille correctement une fois, normalement, la prochaine fois que tu essaies de le remettre, il l’aura appris. Une des façons qu’il apprend, c’est en prélevant ton texte.

David Whelan :          Oui et il cherche. Tu peux accepter cette fonctionnalité ou la refuser. Si tu installes une appli clavier, il ne faut pas aller trop vite dans le processus d’installation, et il faut s’assurer de savoir dans quoi tu t’embarques. Plusieurs de ces applis vont centraliser tous les mots pour essentiellement améliorer l’expérience de tous les utilisateurs de l’appli clavier du même fournisseur. En fait, il faut faire gaffe.

Peut-être qu’il vaut mieux ne pas envoyer ces mots, même s’il s’agit de mots isolés et non de communications complètes sur Internet où les serveurs se trouvent. Tu peux aussi les revoir et effacer régulièrement ce qui s’est accumulé. Alors si tu trouves que le système commence à mal deviner tes mots ou que la façon dont tu as commencé à taper a changé, tu peux supprimer les données qui sont emmagasinées sur ton téléphone.

Phil Brown :               Il y a aussi des applis vocales comme Nuance. Il y a aussi Siri et Cortana. Elles font aussi de la saisie intuitive.

David Whelan :          Ma théorie est que Nuance rassemble toutes les voix de partout dans le monde, et que tout ce qu’on peut dire dans un appareil va finir dans un serveur qui appartient à Nuance. C’est intéressant de voir que Siri et Cortana reconnaissent surtout une commande ou une brève question pour faire quelque chose.

Tu verras assez vite que Siri se met à avoir une attitude quand on lui en demande beaucoup, alors qu’avec Dragon Dictate, on peut vraiment dire tout un paragraphe de texte et le convertir.

Phil Brown :               Je ne sais pas si Dragon Dictate est encore une appli gratuite pour l’iPhone, mais c’était certainement gratuit pour l’iPhone et en termes de textage intuitif et d’écriture, ça comprend tout ce que je veux, au contraire de Siri, qui ne sait jamais rien de ce que je dis. Et si je cherche quelque chose sur mon téléphone, ça m’envoie toujours sur le Web pour vérifier la météo, alors que j’essaie de trouver un roman. Siri et moi, ça ne colle pas.

David Whelan :          C’est quelque chose à garder en tête. Si tu décides de prendre une de ces applis clavier ou vocale, ça peut prendre un peu de temps avant de devenir facile à utiliser. Parfois, je suis frustré, je viens d’ajouter un téléphone récemment. Donc maintenant mon expérience sur ma tablette est différente de mon expérience sur mon téléphone et je dois faire plus attention quand je glisse mon doigt sur les touches du téléphone parce que j’obtiens d’autres mots ou différentes suggestions.
Alors tu peux penser de désactiver certains de ces outils d’aide, comme tu peux ne pas vouloir l’autocorrecteur tout le temps parce qu’il met les mauvais mots, genre il change le mot que tu veux pour en mettre un qui est dans son dictionnaire.

OK, alors tu fermes l’autocorrecteur, tu peux fermer certaines des prédictions où il devine la prochaine lettre ou le prochain mot. Tu peux fermer certaines de ces fonctions pour qu’au moins quand tu commences, tu aies les résultats attendus.

Phil Brown :               Et je suis sûr que certains d’entre nous avons eu ce problème en essayant d’envoyer un courriel à quelqu’un. Il finit les courriels pour toi et tu finis par envoyer le courriel à six mauvaises personnes.

David Whelan :          Le bon côté, c’est que les gens ont commencé à s’attendre à une mauvaise orthographe dans leurs courriels, alors c’est bon. Je connais des gens qui écrivent, « Envoyé de mon iPhone ». Même si ce n’est pas vrai, parce que comme ça, ils excusent leur orthographe fautive. Alors ça va. On ne veut pas évidemment partager des renseignements confidentiels, mais si c’est juste une question d’écriture, ce n’est pas si grave.

Phil Brown :               Alors, à part la saisie par logiciel nous avons la saisie par appareils, et la saisie sans fil.

David Whelan :          Oui, on pourrait avoir Bluetooth ou une autre connexion sans fil pour une souris ou pour un clavier. J’ai toujours été ambivalent là-dessus parce que c’est juste un autre objet dans lequel je dois mettre des piles. Mais il y a du monde qui aime ça. Ça donne surement un peu de flexibilité parce qu’on n’a pas besoin de le brancher à son ordinateur ou à un autre appareil, ou on peut réutiliser ces appareils ou peut-être quelque chose qui n’est pas un ordinateur.
Donc, j’ai un clavier Bluetooth pour ma tablette, que j’utilise à l’occasion, mais je préfère ça à écrire sur un clavier à l’écran, ce qui est relativement lent.

Phil Brown :               Et comme tous les appareils sans fil que tu utiliserais, c’est toujours une bonne idée d’ajuster la sécurité pour t’assurer que personne n’intercepte tes clics.

David Whelan :          Oui, si tu utilises quelque chose qui peut transmettre à un réseau, même si c’est un réseau personnel comme Bluetooth, cela veut dire que les autres peuvent écouter si ce n’est pas une connexion filaire directe.

Phil Brown :               Et il y a les stylets, qui sont un autre mode de saisie aussi pour les tablettes, les ordinateurs, de nos jours.

David Whelan :          Oui, si on est un grand utilisateur de stylets ou si on pense le devenir, cela vaut la peine de payer un peu plus et je veux vraiment dire 20 $, 30 $, pour avoir une tablette conçue pour être utilisée avec un stylet et je vais parler de Samsung Notes. Je suis sûr qu’il y en a plein d’autres.
Mais Samsung a la tablette Note qui vient avec son propre stylet S et ils ont une série différente de tablettes. La technologie de celles qui ont le stylet S vient du fournisseur Wacom. Alors la tablette qui vient avec ces stylets S est un peu plus chère que les autres.

L’écriture avec ce stylet est excellente parce que tu as ce qu’on appelle l’écriture sans l’interférence de la paume, où quand tu poses ta main sur l’écran et commences à écrire, ta tablette ne sait pas que c’est la partie plate de ta paume qui est censée écrire ou le stylet. Mais les tablettes un peu plus chères, qui ont l’écriture sans l’interférence de la paume sont très très bonnes et à ce que je sais, aussi bonnes qu’un bloc-notes ou n’importe quel autre support d’écriture.

Mais si ta tablette n’a pas cela, et que tu achètes un stylet Wacom, ton expérience ne sera pas aussi bonne. Alors, si tu veux vraiment utiliser un stylet, il ne faut pas seulement avoir un stylet. Parfois, il faut acheter une tablette qui est conçue pour rejeter la paume.

Phil Brown :               Et certains de ces stylets qui sont sur le marché sont – je veux dire il y en a qui sont disponibles pour des applis particulières, comme Paper 53, comme stylet dédié à cette appli, et qui coute environ 90 $, je crois. Et je crois aussi que c’est probablement inutile. Mais je ne l’ai pas utilisé, je ne devrais pas dire cela.

Beaucoup de ces stylets réagissent à la pression ou quand ils sont utilisés en conjonction avec ta tablette ou ton téléphone, ils peuvent réagir à la pression et faire une ligne plus foncée sans qu’on choisisse l’option « gras ». On ne fait que presser un peu plus fort et on obtient une ligne plus foncée ou plus large ou des choses comme ça.

David Whelan :          Oui. J’ai utilisé un stylet S et j’ai aussi utilisé un stylet ordinaire  – le stylet bon marché de Bamboo, le stylet Bamboo de Wacom. Et on a une très bonne sensation comme si on écrivait avec un stylo ou un crayon. C’est incroyable combien il est sensible.
Aussi, si on n’a essayé que CHotKey comme stylet, qui a une sorte de bout en caoutchouc, et qu’on désire une meilleure expérience de stylet, alors il faut dépenser 15 $ ou 20 $ au moins pour avoir les meilleurs stylets sur le marché.

Si on essaie de remplacer le bloc-notes de papier et autres avec une tablette, alors il faut prendre une tablette qui est conçue pour un appareil d’écriture à la main. Ce n’est pas juste pour les tablettes et les téléphones. Wacom a une tablette qui se branche et qui coute environ 40 $-50 $ et elle se branche sur le portable ou l’ordinateur et on peut écrire tant qu’on veut et travailler directement sur son ordinateur comme sur un écran de tablette.

Phil Brown :               Ils ont aussi la version à 2 300 $ ou 2 400 $, grand écran, qui peut servir d’écran d’ordinateur, qui s’incline et reçoit l’écriture comme si on se servait d’un écran d’ordinateur.

David Whelan :          Ils sont beaux. Vraiment. Mais pas nécessairement toujours pratiques pour un avocat.

Phil Brown :               Non, mais l’écran est large, à haute définition et on peut faire des présentations en salle d’audience et des choses comme ça avec. L’autre entrée dont je voulais parler puisque nous parlons des tablettes de papier, c’est les crayons qui emmagasinent l’information pendant qu’on écrit sur un bloc-notes qui permet de convertir des choses à l’écriture pour le verser dans l’ordinateur aussi.

David Whelan :          C’est une bonne période pour les avocats parce que nous passons tellement de temps à créer des documents. Et parfois nous le faisons avec un crayon et parfois nous le faisons à l’ordinateur. Mais il y a tant de choix que je pense qu’il faut décider si on veut vraiment utiliser un clavier avec un écran tactile.

Je crois aussi que c’est difficile de passer avec les mains d’un clavier à un écran tactile ou d’utiliser un stylet que ce soit avec l’ordinateur ou la tablette. Il y a des façons très intéressantes d’être plus efficace avec un petit ajustement à un clavier ou une appli ou tout autre appareil qu’on utilise pour faciliter sa pratique un peu plus.

Phil Brown :               Non, et je crois qu’il y a plusieurs options de claviers et de logiciels de claviers ces jours-ci. On devrait pouvoir trouver quelque chose qui fonctionne le mieux pour ses besoins.

David Whelan :          C’est une bonne période.

Phil Brown :               C’était notre vision des entrées sur les appareils. Merci David.

David Whelan :          Merci Phil.

Explication des termes et concepts