Passer au contenu principal
Back to Navigation
Accueil Blogue Semaine de sensibilisation aux maladies mentales (SSMM) du 4 au 10 octobre 2020
Semaine de sensibilisation aux maladies mentales (SSMM) du 4 au 10 octobre 2020

Semaine de sensibilisation aux maladies mentales (SSMM) du 4 au 10 octobre 2020

Un message de la trésorière, Teresa Donnelly

À titre de professionnels juridiques, nous prenons souvent soin des autres, mais nous pouvons facilement perdre de vue l’importance de prendre soin de soi-même et de s’entraider. Notre bienêtre mental est important chaque jour, mais la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales (du 4 au 10 octobre), une campagne d’éducation publique annuelle, coordonnée par l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale, nous donne l’occasion de souligner l’importance de la santé mentale pour les avocats et les parajuristes et pour les autres personnes qui font partie des communautés du secteur juridique et judiciaire. Il est temps de mettre un terme à la stigmatisation associée à la maladie mentale.

À titre de trésorière du Barreau de l’Ontario, reconnaitre et soutenir la santé mentale et le bienêtre de nos membres est une priorité. J’ai travaillé comme procureure pendant plus de 26 ans sur des cas d’homicide, de violence conjugale, d’agression sexuelle et de conduite avec facultés affaiblies causant la mort ou des lésions corporelles, et je comprends personnellement les pressions et le stress qui vont souvent de pair avec notre travail. Les exigences constantes combinées aux répercussions de la pandémie en cours auxquelles nous sommes tous confrontés nous rendent particulièrement vulnérables.

Selon le Centre for Addiction and Mental Health (CAMH), entre mai et juillet 2020, la majorité des Canadiens et des Canadiennes se sont dits quelque peu ou très préoccupés par leur situation financière et par la possibilité d’être infectés par la COVID-19. De nombreuses personnes ressentaient de l’anxiété et signalaient des sentiments de solitude et de dépression.

Les professionnels juridiques pourraient être particulièrement exposés. Une étude menée entre 2014 et 2019 par l’Université de Sherbrooke pour le Barreau du Québec sur le bienêtre des avocats a révélé que 49,9 % des avocats qui ont participé à l’étude ayant dix ans ou moins de pratique souffraient d’une certaine détresse psychologique. Ces statistiques sont beaucoup plus élevées que dans la population canadienne en général, qui varie entre 21 % et 25 %. L’étude a aussi révélé que les avocats qui sont en pratique privée sont plus exposés à la détresse psychologique que les avocats du secteur public (49,7 % des avocats du secteur privé et 37,4 % du secteur public). Les champs de pratique dans lesquels les avocats sont les plus exposés à la détresse psychologique comprennent le droit des affaires, commercial et corporatif (49,4 %), de la famille (49,1 %) et du litige (51,5 %).

Ces chiffres sont éloquents. Ils soulignent surtout l’importance de travailler ensemble comme professionnels juridiques pour faire de la sensibilisation, engager le dialogue et parler de santé mentale dans nos professions ; nous ne pouvons pas prendre soin des autres si nous ne prenons pas soin de nous-mêmes et si nous ne nous entraidons pas.

Le Programme d’aide aux membres ou PAM offre des soutiens aux avocats, aux parajuristes, aux étudiants en droit, aux candidats du processus d’accès à la profession et aux juges en Ontario ainsi qu’aux membres de leur famille.

Le PAM offre aux titulaires de permis un accès personnel à une gamme complète de services professionnels et confidentiels, notamment du counseling, du soutien par les pairs, des services de gestion de crise, du counseling en matière de toxicomanie et de mode de vie, du counseling spécialisé, et des ressources interactives en ligne et autres outils.

Les services de counseling du PAM sont offerts sans frais, en personne, par téléphone ou en ligne — selon vos préférences. Les conseillers professionnels sont à votre disposition dans toute la province pour vous aider à prendre des mesures pratiques efficaces afin d’améliorer votre bienêtre.

Le programme, qui fonctionne indépendamment du Barreau pour assurer une division appropriée de la responsabilité entre l’aide aux membres et la règlementation professionnelle, est accessible au 1 855 403-8922 ou en visitant le site du PAM – monpam.com.

De nombreuses autres ressources sont à notre disposition. Le gouvernement de l’Ontario a dressé une liste de nombreux soutiens en matière de santé mentale, de bienêtre et de dépendances, au https://www.ontario.ca/fr/page/covid-19-soutien-aux-personnes#section-4.

En cette Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, et chaque semaine, je vous encourage à remettre en question votre façon de voir la maladie mentale et la dépendance afin de créer une profession et une communauté plus inclusives et plus compréhensives. Nous pouvons nous entraider avec patience et compassion. Nous pouvons prendre contact avec nos collègues. Nous pouvons apporter de l’aide aux personnes qui ont du mal à s’en sortir. Le simple fait d’aider les autres contribue à notre propre santé mentale et améliore nos relations personnelles vitales dans cet environnement sans contact.

Je vous souhaite bonne chance, ainsi qu’à vos collègues et à vos familles. Peu importe où vous en êtes dans votre parcours de professionnel juridique, le Barreau est là pour vous aider en vous apportant son soutien et ses ressources. Que vous lanciez, agrandissiez ou fermiez votre pratique, commencez ici pour accéder aux programmes, aux outils et aux renseignements qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs : www.LSO.ca/votreSource.

Explication des termes et concepts
Your Source-FR
Your Source-FR-2