Back to Navigation

L'informatique en nuage

Animateurs : PB : Phil Brown, DW : David Whelan

PB : Bonjour, ici Phil Brown en compagnie de David Whelan et nous allons parler de l'informatique en nuage. Tout d'abord, je crois qu'il faut expliquer ce qu'est l'informatique en nuage.

DW : Eh bien, ça dépend de ce qu'on considère comme le nuage. La plupart des gens utilisent une définition de base selon laquelle le nuage représente une chose hébergée à l'extérieur du réseau ou sur les ordinateurs d'une autre entité. Il pourrait s'agir de vos photos Flickr, de vos recherches juridiques dans LexisNexis ou Westlaw, mais il s'agit de quelque chose que vous aviez auparavant au bureau, mais qui est maintenant hébergé à l'extérieur.

PB : Et ça comprend le courriel et d'autres choses de ce genre?

DW : Absolument. Je crois également que les gens ne réalisent probablement pas qu'ils utilisent déjà le nuage lorsqu'ils utilisent Google Mail ou Hotmail. Cependant, c'est réellement le même genre de chose. Ils utilisaient peut être auparavant un système de courrier électronique qui téléchargeait leurs courriels sur leur ordinateur alors qu’ils accèdent maintenant à leurs courriels au moyen d'un navigateur Web.

PB : Donc, pour clarifier un peu ce que tu dis au sujet du courrier électronique, leurs courriels sont essentiellement stockés sur un serveur à l'extérieur du bureau, ce qui signifie qu'ils sont stockés dans le nuage.

DW : C'est ça, et c'est l'un des avantages. Une autre façon de voir le nuage est que, si vous utilisez Microsoft Office sur votre ordinateur de bureau et qu'on vous suggère d'utiliser le nuage pour créer des documents, cela n'est pas vraiment nécessaire. Vous pouvez continuer d'utiliser Microsoft Office, mais utiliser Dropbox pour stocker des fichiers dans le nuage. Le nuage peut donc servir d'endroit où stocker des copies de secours des fichiers pour vos systèmes informatiques au bureau.

PB : Et lorsque vous stockez des fichiers dans le nuage, l'un des avantages est essentiellement que vous pouvez accéder à ces fichiers n'importe où au monde à la condition d'avoir une connexion Internet.

DW : Effectivement.

PB : De ce fait, cela soulève des préoccupations relatives à la sécurité et à la possibilité que d'autres personnes puissent accéder à ces fichiers.

DW : Oui. Et je crois que c'est le principal obstacle. Les avocats qui se préoccupent de la confidentialité des fichiers qu'ils sauvegardent dans le nuage doivent vraiment comprendre où sont stockés ces fichiers. 

PB : J'imagine qu'il faut également se pencher sur le chemin que prennent les fichiers pour se rendre à cet endroit?

DW : Effectivement.

PB : Parce qu'ils pourraient traverser 40 différents pays avant d'arriver à l'endroit où ils seront réellement stockés.

DW : Exactement. Je crois également que, d'une certaine façon, il est plus sécuritaire d'utiliser les grosses entreprises, comme Google ou Microsoft et son Web Apps ou Office 365, car, à tout le moins, vous savez que c'est une entreprise bien connue. Lorsque vous utilisez des entreprises de moins grande envergure, surtout lorsque vous utilisez des technologies dans le nuage qui ont été développées pour les avocats en particulier, il s'agit d'entreprises de moins grande envergure et il pourrait être difficile de savoir exactement comment l'information est stockée, comment vous y accédez et comment l’entreprise protège cette information.

PB : J'aimerais que nous parlions des logiciels, plus particulièrement des logiciels offerts sous forme de service et qui ne sont donc pas installés sur votre ordinateur. Qu'est-ce que cela signifie?

DW : Eh bien, on peut comparer ça à des sites comme Dropbox où, essentiellement, vous téléchargez et stockez des fichiers uniquement. Il n'y a vraiment rien d'autre qui se passe. Cependant, en ce qui concerne les logiciels offerts sous forme de service, il s'agit d'accéder aux fonctionnalités d'un logiciel au moyen d'un site Web au lieu d'installer un logiciel sur votre ordinateur. Donc, votre logiciel de traitement de texte, votre programme de gestion des dossiers, votre calendrier, etc., existent sur le serveur. Il n’y a aucun logiciel sur votre ordinateur local et vous accédez principalement aux logiciels dont vous avez besoin au moyen d'un navigateur Web.

PB : L'un des avantages de cette façon de fonctionner est que vous n'installez aucun logiciel sur votre ordinateur, vous n'avez pas de mises à jour à installer et vous n'aurez pas à acheter et à installer de nouvelles versions l'année suivante. L'entreprise qui assure l'entretien du logiciel s'occupe de tout ça à l'arrière-plan.

DW : Effectivement. Ce peut être un gros avantage pour un praticien exerçant seul ou un petit cabinet puisque ça vous permet de toujours avoir la dernière version et d’éviter de prendre du retard sur les avantages ou les fonctionnalités d'une application en particulier. L'entreprise s'assure que l'application est toujours à jour.

PB : Aussi, je dois mentionner que, habituellement, des frais mensuels sont associés à de telles applications; les frais peuvent être fonction du nombre d'avocats ou d'adjoints qui utilisent l'application.

DW : Effectivement. Et je crois que c'est probablement l'un des changements les plus importants pour les avocats qui achètent des technologies. Normalement, vous payez un certain prix, puis cette information ou cette technologie vous appartient. Maintenant, vous payez un abonnement. Cependant, l'avantage est que si vous avez un budget pour la technologie ou, surtout, si vous n'avez pas de budget pour ça, cette approche vous aidera à planifier votre budget consacré à la technologie puisque vous devrez payer des frais d'abonnement chaque mois.

PB : C'est ça. Et nous devrions probablement parler des désavantages possibles des logiciels offerts sous forme de service.  

DW : Oui. Et je ne parle pas seulement de situations où votre connexion Internet n'est pas fonctionnelle ou de situations où le fournisseur n'est pas disponible pour une journée ou deux, ou d’une panne de serveur. Je parle de ce qui se passe réellement lorsqu'il y a une catastrophe ou si l'entreprise ferme ses portes.

PB : Il existe un certain nombre d'entreprises qui offrent des logiciels de gestion pour les avocats et cabinets et un certain nombre d'acteurs qui sont apparus dans les deux dernières années et qui n’ont peut-être pas des capitaux suffisants. C'est un aspect dont les gens ne sont pas nécessairement au courant initialement.

DW : Oui. Et je crois que cela peut poser de réels défis parce que, d'une part, il peut être avantageux d'utiliser le nuage. Je crois que le nuage offre beaucoup de flexibilité aux praticiens. Cependant, lorsque vous vous éloignez des grandes entreprises ou des entreprises plus connues, ou des entreprises qui ne sont peut-être pas aussi connues, mais qui existent depuis quelques années, il devient de plus en plus difficile de déterminer quelles entreprises survivront à long terme.

PB : Bien sûr, si l'entreprise ferme ses portes, vous devez savoir ce qui va arriver avec votre information, comment la récupérer et combien ça va coûter.

DW : Effectivement. Les conditions relatives aux logiciels, comme le dépôt des données entre les mains d’un tiers et le stockage des données par un tiers, sont de plus en plus populaires pour les systèmes juridiques sur le nuage, car il est vraiment important de s'assurer qu'une autre partie ait une copie de l'information afin que vous puissiez la récupérer si l'entreprise qui stocke présentement l’information pour vous disparait.

PB : Pour terminer, j'imagine que l'un des avantages est la capacité de voyager avec un ordinateur portatif propre.

DW : Absolument, oui, vous pourriez franchir la frontière en n'ayant qu'un navigateur Web sur votre ordinateur.

PB : De cette façon, vous pourriez accéder à tous vos fichiers et à tous vos programmes en utilisant des logiciels offerts sous forme de service sur Internet, dans le nuage, sans qu'aucune information ne soit stockée sur votre ordinateur.

DW : Effectivement.

PB : Merci.

DW : Merci Phil

Explication des termes et concepts