Back to Navigation

Les appareils propres

Transcription d'un balado sur les appareils propres et sur la façon de travailler avec de tels appareils.  

Animateurs :    PB Phil Brown   DW David Whelan

PB :  Bonjour, ici Phil Brown en compagnie de David Whelan. Aujourd'hui, nous allons parler d'appareils propres.

DW : Le thème des appareils propres se présente souvent lorsque les gens devront traverser une frontière ou visiter un client dans un autre pays et devront donc se soumettre à un contrôle de sécurité, ce qui pourrait compromettre la sécurité des renseignements relatifs à leurs clients qui sont stockés sur cet appareil. 

PB : La préoccupation est donc que, du moins pour traverser des frontières, on pourrait vous demander de révéler certains renseignements stockés sur votre ordinateur.

DW : Vous pouvez utiliser des appareils propres même pour de simples déplacements en ville pour vous assurer de ne transporter aucune information confidentielle ou éviter d’exposer accidentellement les renseignements confidentiels de vos clients si vous perdez votre appareil, votre ordinateur portatif ou votre téléphone.  

PB :  Pendant mes plus ou moins 25 années de carrière, j'ai entendu parler d'un certain nombre d'avocats dont les voitures ont été vandalisées tout près du palais de justice. C'est probablement le pire endroit où laisser votre ordinateur portatif ou tout autre appareil électronique.

DW : Lorsque je parle de nettoyer un ordinateur portatif, je ne parle pas de lui donner un bon lavage dans l'évier. Il s'agit plutôt de supprimer tous les renseignements stockés dans l'appareil. De cette façon, si une personne met la main sur l'appareil, elle n'y trouvera que le matériel et les logiciels de base nécessaires pour le fonctionnement de l'appareil.

PB :  Cela ne signifie pas que l'appareil n'est plus qu'une brique; il y a plusieurs façons d'accéder à l'information.

DW : L’une des façons les plus simples de s’y prendre est d'acheter un deuxième ordinateur portatif ou un autre appareil, puis de n’utiliser cet appareil que lorsque vous vous déplacez ou que vous êtes à un endroit où vous souhaitez disposer d’un ordinateur portatif propre. Ne laissez aucun mot de passe ni aucun renseignement relatif à vos clients sur cet appareil.

PB :  Alors, au lieu d'effacer les renseignements stockés sur l'ordinateur, vous n'y stockez tout simplement aucun renseignement confidentiel.

DW : Il est beaucoup plus facile de ne stocker aucun renseignement sur l'appareil que d'essayer de retracer ces renseignements puisqu’ils sont souvent stockés dans des répertoires cachés, particulièrement sur les ordinateurs Windows, et il est possible que vous ne sachiez même pas que vous avez sauvegardé des renseignements sur l’appareil.

PB :  Et lorsqu'on parle d'un ordinateur portatif propre, on parle d'un ordinateur portatif sur lequel vous ne recevez aucun courriel. Aucun programme n’est installé sur l'ordinateur, votre calendrier n'est pas sur l'ordinateur, il n'y a rien sur l'ordinateur.

DW : Effectivement. Une autre façon de s'y prendre, si vous ne voulez pas acheter un autre appareil ou un deuxième ordinateur portatif, est d'enlever le support que vous utilisez dans l'ordinateur portatif, comme le disque dur de l'ordinateur portatif ou la carte mémoire SD de votre téléphone. Si vous avez stocké de l'information que vous utilisez pour votre pratique à cet endroit, vous pouvez enlever le disque dur et utiliser un autre support pour démarrer votre ordinateur et y installer les programmes de base, et vous assurer de ne laisser aucune donnée sur ce support.

PB : Ce pourrait être un disque dur ou une clé USB ou tout autre support qui peut être utilisé pour démarrer l'appareil. Cependant, il ne faut pas oublier que, si vous traversez une frontière, on demande fréquemment de démarrer l'ordinateur.

DW : Effectivement. Ils voudront au moins voir que l'ordinateur démarre et qu'il n'a pas une autre fin. Par exemple, si vous avez une clé USB que vous pouvez utiliser pour démarrer l'ordinateur, vous n'aurez pas de problème. Et il n'y aurait toujours aucune donnée sur l'appareil.

PB :  Parlons des façons dont vous pouvez utiliser cet ordinateur portatif propre afin qu'il soit utile.

DW : Si votre ordinateur est tellement propre que vous ne pouvez l'utiliser, alors il s'agit effectivement d'une brique. Vous pourrez l'utiliser pour tenir une porte ouverte, mais il ne servira pas à grand-chose à part ça.

PB : Une option est de travailler dans le nuage informatique.

DW : En utilisant le nuage, vous pouvez facilement accéder à l'information que vous y avez stockée avant de partir du bureau ou que vous y stockez de façon permanente. Par exemple, les avocats utilisent couramment le nuage pour stocker leurs courriels. Si vos courriels sont toujours dans le nuage, ce qui signifie que vous utilisez un navigateur Web pour accéder à votre compte de courriel Google ou Office 365 de Microsoft, alors vous pourrez démarrer votre appareil propre, ouvrir votre navigateur Web sur cet appareil et accéder à vos courriels sans devoir changer votre façon de fonctionner.

PB :  De plus, vous pouvez accéder à certains de vos dossiers au bureau à la condition de les avoir téléchargés dans le nuage et dans une application quelconque.

DW : Effectivement. Vous utilisez peut-être déjà le nuage dans votre pratique de toute façon. Par exemple, vous synchronisez peut-être vos dossiers automatiquement dans Dropbox. Cependant, même si ce n’est pas votre cas, vous pouvez utiliser l’un de ces outils infonuagiques. Dropbox, Box et Skydrive sont des exemples. Il existe plusieurs outils qui vous permettent de télécharger des renseignements en vue d'une visite avec un client ou d'un déplacement en particulier. Ensuite, lorsque vous revenez au bureau, vous pouvez vider votre nuage.

PB :  Aussi, il faut prendre garde de ne pas télécharger des renseignements sur votre ordinateur lorsque vous utilisez le nuage.

DW : Effectivement. Il faut éviter d'avoir un ordinateur portatif propre à votre départ, puis de télécharger ou d'obtenir des renseignements, de les sauvegarder sur l'appareil et de ne pas les supprimer avant de traverser la frontière pour revenir au pays. Ou, si l'on vous vole cet appareil, de perdre ces renseignements. Donc, si vous téléchargez des documents depuis Dropbox pour les imprimer, par exemple, assurez-vous de les supprimer lorsque vous avez terminé. Évitez de télécharger des courriels, car il est très difficile de les trouver et de les supprimer par la suite. Votre objectif est de stocker le moins d'information possible sur cet appareil. 

PB :  Un résumé rapide : le nuage est essentiellement un serveur informatique qui n'est pas situé dans vos locaux; il est situé ailleurs et exploité par une tierce partie. 

DW : Effectivement. Et vous voudrez vous assurer qu'il est crypté, mais vous n'avez pas vraiment de contrôle là-dessus. 

PB :  Il y a d'autres options que le nuage. Parlons de certaines de ces options. 

DW : Certaines personnes ne sont pas à l'aise avec le nuage. Une autre option est donc d'utiliser des technologies qui vous permettent d'accéder à votre ordinateur principal. Cette option est, encore une fois, similaire à l'originale – soit d'acheter un deuxième appareil. Afin d’accéder à votre ordinateur de bureau au moyen d’un appareil propre, vous devez avoir deux appareils. Vous n’avez rien à modifier sur votre ordinateur de bureau, mais vous devez apporter votre ordinateur portatif propre ou votre téléphone intelligent propre. Ensuite, vous vous connectez au bureau au moyen d'un logiciel qui vous permet de communiquer avec votre ordinateur de bureau, mais qui ne nécessite pas que vous laissiez des renseignements sur un appareil à l'extérieur du bureau. 

PB :  Un élément clé ici est de vous assurer que votre ordinateur est allumé avant de quitter le pays. 

DW : Ce point est crucial. L'un des logiciels que j'aime se nomme Tonido. Tonido se dit un nuage personnel, mais c'est un terme de marketing en quelque sorte. Ce qu’il vous permet de faire est d’installer le logiciel Tonido sur votre ordinateur de bureau ou même un serveur. Une fois installé, le site Web de Tonido, Tonido.com, communique avec votre serveur Tonido ou votre logiciel Tonido afin que vous puissiez utiliser votre appareil propre, que ce soit un téléphone intelligent ou un ordinateur portatif, pour accéder à vos fichiers sur votre ordinateur de bureau au moyen du serveur Tonido et de votre nom d'utilisateur et mot de passe. Vous ne pouvez pas réellement accéder à tout ce qu'il y a sur votre ordinateur, mais c'est une excellente façon d'accéder aux documents dont vous avez besoin sans avoir à les télécharger dans le nuage.  

PB : Effectivement. Vous créez donc des fichiers virtuels sur votre ordinateur. Vous ne pouvez pas accéder à tout; vous accédez seulement au répertoire privé de fichiers que vous avez créé sur votre ordinateur de bureau avant de partir. Il y a également d'autres options plus traditionnelles, comme LogMeIn, GoToMyPC, etc. 

DW : Ce sont des postes de travail virtuels. Il est plus facile de les utiliser sur un ordinateur portatif, mais il est possible de les utiliser sur un téléphone intelligent. Ils permettent d'accéder à une version de votre bureau (desktop). C'est comme si vous travailliez sur votre ordinateur de bureau, mais via Internet. Le seul désavantage de cette option comparativement à une option comme Tonido est la bande passante – la vitesse – requise pour accéder à votre bureau et le voir. L'avantage est que si vous ne savez pas trop où vous avez sauvegardé quelque chose, vous avez accès à votre ordinateur de bureau au complet, comme si vous étiez assis au bureau. 

PB : Effectivement. C'est habituellement un peu plus lent, mais ça vous permet d'accéder à tout ce qu'il y a sur votre ordinateur de bureau. 

DW : Il y a des versions gratuites de tous ces logiciels ainsi que des versions payantes. Vous pouvez donc les essayer, puis payer pour obtenir des fonctionnalités supplémentaires. 

PB :  Voilà. C'était notre survol des ordinateurs portatifs propres. Merci. 

DW : Merci Phil.

Explication des termes et concepts