Passer au contenu principal
Back to Navigation
Message de la trésorière

Teresa Donnelly headshotEn juin 2020, en pleine pandémie mondiale, j’ai eu l’honneur de devenir la cinquième femme trésorière du Barreau. Même si les répercussions profondes de la pandémie ont assombri une grande partie de 2020, elles ont aussi mis en valeur la résilience et la ténacité des membres des professions juridiques. Quand le monde s’est arrêté en mars 2020, les avocats et les parajuristes ont continué de servir leurs clients et le système judiciaire, se sont adaptés à un environnement en ligne, ont modifié leurs pratiques commerciales et, pour plusieurs d’entre eux, ont travaillé plus fort que jamais. Pour certains professionnels du droit, les défis étaient plus redoutables, car ils peinaient à aider leurs clients à accéder à la justice en raison de la fermeture des tribunaux physiques pour le règlement des différends.

Au Barreau, les conseillers, la haute direction et le personnel ont collectivement trouvé de nouveaux moyens d’aider les titulaires de permis en cette période trouble. Nous avons publié des conseils sur l’attestation et la notarisation virtuelles, l’identification des clients et la vérification de leur identité à distance, et les pratiques commerciales pendant la pandémie. Puisque les rassemblements publics ont été limités par la pandémie à la fin du printemps et en été, nous avons adopté un modèle de prestation en ligne des examens, approuvé la formation parajuridique par voie virtuelle, et remplacé la cérémonie d’admission traditionnelle par une admission administrative et une réception virtuelle de bienvenue aux professions. Vers la fin de 2020, nous avons approuvé un programme permettant aux titulaires de permis de reporter le paiement de leur cotisation annuelle s’ils éprouvaient des difficultés financières.

Même si l’emplacement a changé, nous continuons également d’exercer nos activités traditionnelles notamment, en offrant des programmes de FPC, en aidant les titulaires de permis grâce à la Ligne d’aide à la gestion de la pratique et en tenant des instances disciplinaires en ligne. Les conseillers se sont réunis à distance pour débattre de politiques, approuvant ainsi (entre autres) la réforme des honoraires conditionnels et une consultation sur le modèle proposé de permis de prestataire de services en droit de la famille.

Alors que la pandémie perdurait en 2020, plusieurs d’entre nous étaient isolés, incertains quant à l’avenir et témoins de tragédies survenant en Ontario et ailleurs. Nous nous sentions peut-être plus vulnérables et étions donc plus sensibles à la vulnérabilité des autres, particulièrement les personnes des communautés marginalisées et racialisées. Comme je l’ai mentionné en juin dernier, j’ai entendu les appels enflammés à la justice à la suite des rencontres fatales entre les forces de l’ordre et les personnes noires, autochtones et racialisées. Le racisme et la discrimination minent la justice et la primauté du droit. 

Le Barreau et les professionnels du droit ont des obligations claires dans la poursuite de la justice. La lutte contre le racisme et la discrimination sous toutes leurs formes font partie de cette obligation et, dans le meilleur des cas, cette obligation englobe un effort pour rendre nos établissements et notre système judiciaire plus diversifiés et inclusifs.

La pandémie a non seulement attiré notre attention sur les vulnérabilités des autres, mais nous a aussi rappelé notre propre fragilité, particulièrement en ce qui a trait à la santé mentale et au bienêtre. Nous devons prendre soin de nous. Nous devons veiller les uns sur les autres. Nous ne pouvons pas poursuivre notre travail juridique essentiel sans soins personnels et sans être conscients des répercussions des problèmes de santé mentale, tant sur le plan individuel que collectif.

Le Programme d’aide aux membres (PAM) est une ressource incontournable offerte aux titulaires de permis du Barreau, aux étudiants en droit, aux étudiants parajuristes, aux candidats du processus d’accès à la profession et aux membres admissibles de leurs familles. Le PAM offre une gamme complète de services et de soutiens professionnels et confidentiels. J’invite les membres à consulter le site Web du Barreau au https://lso.ca/votre-source ou à aller au monpam.com.

En repensant à 2020 et au premier semestre de cette année, je suis frappée par les occasions manquées, mais aussi par les leçons tirées, notamment face à nos propres forces et faiblesses, à l’importance de notre travail dans le système judiciaire et à la nécessité de se serrer les coudes et de veiller les uns sur les autres. La pandémie prendra fin et, selon moi, nous nous en sortirons plus forts et plus sages.

Je souhaite exprimer ma gratitude à chacun d’entre vous et je tiens à remercier notre chef de la direction, Diana Miles, pour sa solide direction en ces temps difficiles. Je vous souhaite santé et sécurité.

Teresa Donnelly, trésorière

Explication des termes et concepts